Copains des livres

Rencontres auteurs/lecteurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'aide

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: De l'aide   Jeu 4 Oct - 9:45

Je n'arrive pas, je n'y arriverai jamais.

Je me suis levée ce matin tout inspirée.
Depuis la vielle au coucher des phrases se bousculaient dans ma tête. Et là, au moment de les écrire, plus rien! le vide, l'absence, les yeux qui brillent de larmes, le sentiment d'être grotesque.

Depuis deux ans j'essaie d'écrire un roman. Mais toutes les fois c'est pareil: une cinquantaine de pages écrites en trois jours, une joie enfantine en me relisant, un plaisir fou et puis la déprime, le dégoût de mes écrits, une inspiration qui me largue, les crises de larmes, le désespoir.

Je collectionne des bouts d'histoires inachevées, des débris de romans et je suis malheureuse.

Et comme si ce n'était pas assez de tourments, il a fallu que je tombe comme par hasard sur un texte consacré à l'écrivaine Camerounaise Leonora Miano,sur son talent, son style d'une beauté rare. Je ne vous dis pas les larmes que je viens de verser. Je me sens si minable!

Est ce que je suis faite pour écrire? est ce que je suis obligée d'écrire? Une voix me dit que oui, puisque je n'imagine pas ma vie sans les mots. Mais alors pourquoi? pourquoi autant de mal?

Ya t-il un moyen d'apprendre à écrire un roman?

Merci de me répondre.

PM

www.petitemomie.overblog.com
Revenir en haut Aller en bas
azul47

azul47

Nombre de messages : 359
Age : 61
Localisation : lot et garonne
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 14:36

Petite Momie, la première chose à faire est de te demander pourquoi tu veux écrire. J'ai l'impression que tu es dans un grand état de souffrance et que tu cherches à traduire tes maux avec des mots. Dans ce cas, il te faut choisir une histoire qui n'est pas la tienne. Qu'as-tu écrit jusqu'à présent ? Quelles sont les bribes de roman que tu as mis en route ?

Dans un premier roman, il y a souvent de l'auteur, on peut le lire entre les lignes, mais souvent, lui seul peut le faire. Tout d'abord, il ne faut pas partir à l'aventure sans savoir ce que l'on veut raconter (ce que j'ai pourtant fait^^). As-tu une histoire en tête ? Quelques grandes lignes sur la façon dont elle se déroule, et une fin ? Il te faut tout ça pour commencer. Si tu ne fais que coucher des mots (maux) sur le papier tu vas t'y perdre et tu n'arriveras à rien de concret, sinon à te faire du mal. Tu as sans doute des choses à dire, délègue les à tes personnages, invente leur un passé qui n'est pas le tien, donne leur un caractère pourquoi pas à l'opposé du tien, prête leur des idées qui ne sont pas forcément les tiennes. Il te faut prendre du recul par rapport à tes propres sentiments. S'ils sont trop forts, c'est peut-être eux qui t'empêchent d'écrire.

Quant à se comparer à des écrivains qui ont réussi, n'importe qui d'entre nous peut être amené à se trouver à côté d'eux.

Si tu as la trame d'une histoire en tête ou si tu veux nous soumettre un de tes écrits, n'hésite pas.

Courage Petite Momie et...
bizzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloulou

Bloulou

Nombre de messages : 997
Age : 57
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 20:11

Petite Momie, pourquoi, avant de te lancer dans l'écriture d'un roman qui semble te poser problème, ne commences-tu pas par l'écriture de petites nouvelles... C'est comme cela que j'ai commencé... Au début, des phrases, puis des impressions, puis une petite histoire, et au fur et à mesure j'ai pris confiance en moi... Mais j'ai mis beaucoup de temps avant de me lancer dans un roman. Je gardais tous mes écrits pour moi, je ne voulais surtout pas que quelqu'un lise. J'ai beaucoup écrit, beaucoup déchiré...
Au commencement, à aucun moment, j'ai pensé qu' un jour j'éprouverais le besoin d'aller jusqu'au bout. Cela est arrivé lorsque j'ai eu envie de partager mes écrits avec des lecteurs... Tu es très jeune et toute la vie devant toi, alors commence doucement, laisse faire le temps et une fois que tu seras "amie" avec les mots, les choses viendront d'elles-mêmes...
Mais surtout ne pas s'apitoyer sur son sort et ne pas envier les autres. Il n'y a pas de formule magique mais tu peux revoir toute ta grammaire, conjugaison, cela aide à prendre confiance.
Bon courage et crois un peu en toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotspartages.blogspot.com/
EricDavirage

EricDavirage

Nombre de messages : 113
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 22:05

Tu n'arrives pas à écrire de roman? C'est peut-être que tu es faite pour écrire des nouvelles. Personnellement, ce que je trouve difficile avec le roman, c'est le nombre de choix qu'il faut faire. La nouvelle par sa longueur rend les choses plus faciles, car l'implication d'un choix se limite au dénouement intervenant après quelques pages. Et il n'est pas difficicile de recommencer. Tandis que le roman en centième page est la conséquence de l'enchaînement de nombreux choix, de beaucoup d'éliminations et de décisions aux effets considérables, autant de coups de théâtre et de rebondissements dont tu es la responsable. Et c'est ce qui est difficile, écrire un roman c'est assumer entièrement ses choix, ce n'est pas renoncer à une voie, c'est en emprunter une autre, approuver l'itinéraire que l'on suit dans le labyrinthe des situations. Ta difficulté à écrire, si je ne m'abuse et n'endosse le rôle de coach littéraire, réside à la fois dans ta volonté de perfection et ta peur de l'échec, résistances-motivations siamoises. Ta peur de l'échec aura pour raison cette obession de bien faire, et ta peur de l'échec te conduit à appréhender le choix sous forme de renonciation à l'option délaissée, et donc de possible éloignement de la perfection. C'est ainsi que l'écriture devient difficile lorsque l'on sait qu'on l'a, comme toi, mais que la peur parvient à prendre le contrôle de ton âme. Qu'en penses-tu de cette extrapolation à ta personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://WWW.20SIX.FR/SINISTRESANSCOMPLEXE
Olisabou

Olisabou

Nombre de messages : 354
Age : 75
Localisation : Lausanne / Suisse
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 22:20

Bonsoir petite momie
Ne t'inquiète pas, c'est normal de ne pas y arriver du premier coup. Ecrire un roman, ce n'est pas facile et je n'ai pas réussi tout de suite. D'ailleurs, je peine en ce moment avec l'écriture de mon deuxième livre qui est un roman, le premier étant un récit de vie sous forme romancée.
Comme le dit Bloulou, il n'y a pas de formule magique et souvent, on met beaucoup de nous-même dans un premier livre. Il faut parfois cracher ce qui nous encombre, là, tout au fond de nous. Mais je sais, il y a des gens qui d'un seul jet écrivent un roman tout bien ficelé, comme ça, avec une facilité déconcertante.
Ecrire d'abord des nouvelles ? Pourquoi pas. On me l'avait conseillé avant que je me lance dans mon premier livre. Mais ce n'était pas mon truc et j'ai plongé quand même dans la rédaction d'un bouquin.
Tu nous dis avoir écrit 50 pages en trois jours. C'est super !
Peut-être faut-il que tu suives un fil rouge, que tu décides d'un sujet, que tu imagines des personnages. Reprends doucement les pages que tu as déjà écrites, sans jugement, en cherchant vers quelle histoire tu pourrais aller, quels thèmes tu pourrais explorer. Et puis, peu à peu, crée les personnages dans ta tête, donne-leur vie et tu verras, petit à petit l'histoire se mettra en place. Mais prends ton temps, petite momie, il ne sert à rien de forcer. Contente-toi du plaisir d'écrire. Et si tu buttes grave sur un sujet particulier, demande-toi ce que cela touche chez toi, au niveau de tes émotions. Lors d'un atelier d'écriture, il y a longtemps, l'animatrice nous a dit que lorsqu'on n'arrivait pas à écrire un paragraphe ou que celui-ci était ressenti comme ennuyeux ou franchement par ceux qui le lisaient (on nous donnait une consigne, un sujet et après il fallait lire notre texte devant les autres...), qu'il ne "passait" pas, c'est qu'on touchait quelque chose d'important pour nous, les auteurs...
Cool, vas-y doucement et tu verras, un jour, tout se mettra en place. Garde surtout ton envied'écrire...
Courage et confiance sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.annecampiche.ch
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 22:49

Merci à vous tous pour vos mots, vos conseils, vos phrases de réconfort. J'en avais besoin!

J'irai doucement, vous avez raison, sans forcer les choses. Ce n'est peut-être pas le moment qui sait.

Quelles sont les raisons qui motivent chez moi ce besoin de vouloir écrire à tout prix maintenant? Peut-être est ce un ardent besoin de s'affirmer, de recevoir les honneurs, des prix, je m'interroge.
Je crois que j'ai un réel besoin de m'apaiser, de considérer l'écrit comme un art et non une thérapie à un mal dont je ne connais que trop bien la cause (moi, moi et moi toute seule).

Azul, l'a si bien souligné. Je crois que mes écrits sont trop intimistes. C'est des histoires de ma vie que je cède à des personnages, je crois qu'il me faut changer de tactique et surtout m'apaiser d'abord.

Bloulou et Eric, peut-être que tout serait si simple en écrivant des nouvelles. Vous avez certainement raison.

Olisabou, c'est en lisant des expériences comme la tienne (et celle des autres d'ailleurs) que mon âme se fortifie.

Merci à vous tous. Je me sens déjà beaucoup mieux.

PM!
Revenir en haut Aller en bas
Olisabou

Olisabou

Nombre de messages : 354
Age : 75
Localisation : Lausanne / Suisse
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: De l'aide   Jeu 4 Oct - 23:06

Bonne nuit Petite Momie !
Ne te pose pas trop de questions ! L'écriture est-elle une thérapie, un art ? Un peu de tout cela je pense. Pour certains les maux ont besoin de mots. D'autres mettent une distance entre eux et l'écriture et pondent de la science fiction, des polars, de jolies histoires inventées de toute pièce...Quand on creuse un petit peu, lors d'interviews par exemple, on apprend que derrière la fiction il ya des blessures, de grandes passions, un petit enfant blessé, des rêves...
Je ne sais pas si tes écrits sont trop intimistes. L'écriture est intime de par sa forme même, de par la solitude qui est la sienne. On écrit seul face à soi-même...
Après...être édité, connu,recevoir des prix, ce n'est pas le plus important, quoique cela fasse très plaisir à son petit ego! En tout premier, écrire permet de se faire "exister". C'est un sacré face à face avec soi-même. En même temps, il y a le plaisir d'écrire et cela peut devenir une drogue, une drogue douce, rassure-toi, de celle qui fait du bien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.annecampiche.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'aide   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'aide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Pas de connexion internet avec le WIFI
» [AIDE] GMail et HTC HD2
» [AIDE] User agent HTC HD2 SFR, sur pc .
» [AIDE] htc desire inutilisable
» [AIDE] Lenteur SMS, applications,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Copains des livres :: Des arts différents :: Le roman-
Sauter vers: